Publications

L'OPEP+ accepte une réduction supplémentaire de la production de pétrole brut, jusqu'à 1,7 mb/j

11 fév 2020

Les membres de l'OPEP et les producteurs de pétrole alliés, appelés OPEP+, ont convenu de réduire leur production de pétrole brut de 500 000 bbl/j supplémentaires jusqu'à leur prochaine réunion début mars 2020. Cet accord conduit à des ajustements totaux de 1,7 mb/j. En outre, l'Arabie saoudite continuera sa contribution volontaire supplémentaire de 400 000 bbl/j, ce qui entraînera des ajustements de plus de 2,1 mb/j. La Russie a accepté un quota de 300 000 bbl/j au cours du premier trimestre 2020, hors condensats de gaz.

En décembre 2018, l'OPEP+ a convenu de réduire conjointement la production de pétrole brut de 1,2 mb/j, à compter de janvier 2019 pour une période initiale de six mois, afin de tenter de renforcer les prix mondiaux du pétrole. Les réductions de production ont été réparties entre les pays de l'OPEP (0,8 mb/j, l'Iran, la Libye et le Venezuela étant exemptés) et les pays non membres de l'OPEP tels que la Russie (0,4 mb/j). La majeure partie de la réduction réelle de la production de l'OPEP provient des pertes de production en Iran et au Venezuela. En juillet 2019, les participants ont décidé de prolonger les ajustements volontaires de la production pour une période supplémentaire de neuf mois, du 1er juillet 2019 au 31 mars 2020.

 

Inscrivez-vous pour recevoir notre lettre d'information quotidienne


Global Energy Research vous intéresse ?

Ce service d'information en ligne d'Enerdata propose des rapports actualisés dans plus de 110 pays. Ces rapports comprennent des données et des analyses de marché essentielles, ainsi qu'un flux d'actualités quotidien, organisé par nos analystes énergétiques, sur les marchés du pétrole, du gaz, du charbon et de l'électricité.

Cet outil convivial vous donne l'essentiel sur les marchés nationaux de votre secteur, y compris la structure du marché, l'organisation, les acteurs, les projets et les perspectives commerciales.