Publications

Citations Enerdata

Source: Alternatives Economiques

Dans son dernier bilan énergétique, le cabinet de conseil Enerdata estime à -8,5 % la baisse des émissions mondiales de CO2 en 2020.  Bon pour le climat, l’effet Covid sera-til autre chose qu’une brève parenthèse? […] « Les émissions de CO ont davantage baissé que la consommation d’énergie », fait par ailleurs observer Bruno Lapillonne, l’un des auteurs de l’étude et cofondateur d’Enerdata. Au niveau mondial, l’écart est d’un point de pourcentage, et il est particulièrement spectaculaire en Allemagne. D’où vient cet écart ? « Il s’explique par la progression de la part des énergies décarbonées dans le mix électrique », poursuit l’expert.

Voir l’infographie qui accompagne l’article.

Enerdata table sur une baisse de 9,2 % de la demande en 2020

6 juin 2020
Source: Enerpresse

La baisse de la consommation finale d’énergie en France due à la crise sanitaire du coronavirus pourrait atteindre 9,2 % en 2020, selon une note publiée par Enerdata mardi 28 avril. Le cabinet d’analyse a établi quatre scénarios dont celui qu’il estime le plus probable et qui table sur un confinement de deux mois et une reprise économique lente. Le recul du PIB s’établirait à - 8 %. « Dans le cas d’un confinement de trois mois, les e ffets seraient multipliés et dans le scénario le plus pessimiste, la consomma tion d’énergie finale en France chuterait de 11,5 %, un recul inédit depuis 50 ans », écrit Enerdata. La baisse des émissions de CO2 atteindrait 9,9 % dans le scénario le plus probable et pourrait aller jusqu’à 12,6 % dans le plus pessimiste.

Source: Enerpresse

La consommation mondiale d’énergie devrait reculer de 7,5 % cette année, ce qui entraînera une baisse des émissions de CO2 du secteur de l’énergie de 8,5 %, selon des estimations présentées mardi 2 juin par Enerdata. Ces chiffres découlent d’un repli de la croissance mondiale prévu à 3 %. « Les deux secteurs les plus impactés par la baisse de la demande d’énergie sont l’industrie et les transports », précise le cofondateur du bureau d’études Bruno Lapillonne.

Source: Journal de l'Environnement

Malgré une baisse de la pollution carbonée, l’année en cours n’est pas forcément représentative du « monde d’après », indique le consultant spécialisé Enerdata. [...] En France, estime Enerdata, […] l’économie d’émissions carbonées pourrait atteindre 13% entre 2019 et 2020: du jamais vu ! Un gain facilement effaçable. Et que l’on risque de ne pas revoir de sitôt. «Un rebond des consommations et des émissions est inévitable au cours des prochaines années», confirme Pascal Charriau. Reste à savoir quelle sera son ampleur. […] Faute de prospective, Enerdata a fait plancher l’économiste de l’énergie Patrick Criqui. S’appuyant sur les fondamentaux de l’économie et du système énergétique, le directeur de recherche émérite du laboratoire d’économie appliquée de l’université de Grenoble (Gael) propose 4 scénarios pour le monde de 2025.

 

Source: Climatico

A quoi peut-on s’attendre sur le front de l'énergie après une année 2019 classique suivie de bouleversements majeurs en 2020 ? Les scénarios d'Enerdata varient selon le degré de démondialisation, le choix du statu quo, ou de la transition écologique.

 

Source: Idées pour le développement

Depuis le milieu de l’année 2014, le prix du pétrole est à la baisse, les surcapacités de production s’étendent, et les analystes ne semblent pas encore entrevoir de fléchissement de la tendance.

Source: Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie

Le bilan, les engagements climatiques et les politiques énergétiques

Ce débat met en lumière les politiques climatiques et énergétiques de l’Inde et de la Chine. Les deux géants asiatiques font face aux mêmes défis : Pékin et New Delhi se sont engagés dans l’effort mondial de lutte contre les dérèglements du climat ; en parallèle, ils doivent gérer les mêmes contraintes et contradictions sur leur politique énergétique : leur mix énergétique repose sur le charbon, principal source d’émission des gaz à effets de serre.

Source: Libération

Depuis un siècle, les sociétés qui affichent les plus hauts niveaux de vie et indicateurs de développement sont, en général, celles qui utilisent le plus ces énergies, et donc émettent le plus de CO2 et de méthane.

Source: Le Figaro

Son usage est très développé. Il s'est accru avec les années puisqu'en 2000, il ne représentait que 23% de la demande mondiale», souligne Nathalie Desbrosses, responsable de l'analyse des marchés chez Enerdata. Le charbon est plébiscité pour son prix bas. «Utiliser du gaz pour produire de l'électricité coûte trois fois plus cher que le charbon», explique-t-elle.

Source: Zegreenweb

Comme l’explique au Figaro Nathalie Desbrosses, responsable de l’analyse des marchés chez Enerdata, “son usage est très développé. Il s’est accru avec les années puisqu’en 2000, il ne représentait que 23% de la demande mondiale”. La Chine représente à elle seule plus de 40% de cette demande et le charbon représentait toujours 73% de son mix-énergétique en 2014 malgré une politique d’investissements massifs dans les énergies renouvelables. Les autres consommateurs importants sont l’Inde, les États-Unis ou l’Allemagne.

Source: Libération

Enerdata met en évidence le retard pris par la France en termes de performance énergétique de ses bâtiments. Des seize pays européens comparés, c’est là qu’on consomme le plus d’énergie par mètre carré pour se chauffer.

Source: Connaissance des énergies

Le cabinet de conseil et de statistiques Enerdata a présenté mi-mars ses scénarios énergétiques à l’horizon 2040. Il y regroupe des projections sur la demande d’énergie, l’approvisionnement et les prix ou encore les émissions de gaz à effet de serre. Quels en sont les chiffres clés à retenir ? Les conclusions sont-elles différentes de celles du BP Energy Outlook publié un mois plus tôt ?

Le monde au charbon ?

22 nov 2013
Source: TV5 Monde

Un accord a minima a été adopté, samedi 23 novembre 2013, à Varsovie au terme de la conférence sur le climat. Les signataires s'engagent à préparer des "contributions" pour la conférence de Paris prévue en 2015 qui fixera enfin (peut-être...) la réduction des gaz à effet de serre ... Ce sont de nouveaux marchés, dont l'exploitation se fait forcément en collaboration avec des compagnies étrangères", commente Nathalie Desbrosses, responsable de l'analyse des marchés à Enerdata.

Source: Futura Sciences

Les experts du Global Carbon Project viennent de publier l’édition 2013 de leur rapport. Sans grande surprise, les émissions mondiales de CO2 liées aux carburants fossiles et à la filière ciment ont à nouveau augmenté en 2012 (+2,2 %), principalement à la suite du retour en force du charbon dans certaines contrées. Les chiffres affichés dans la cartographie des quantités de CO2 émises par différents pays à la suite de la combustion de carburants fossiles sont d'Enerdata.

Les BRICS consomment autant d'électricité que les pays du G7

3 juin 2013
Source: L’Expansion (L’Express)

D'après une étude publiée par le cabinet d'études grenoblois Enerdata (voir le « bilan énergétique mondial 2012 »), les BRICS, (à savoir les cinq grands pays émergents : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) consomment désormais autant d'électricité que ceux du G7 (États-Unis, Japon Allemagne, France, Royaume-Uni, Canada, Italie).

Energie : la Chine ralentit

30 mai 2013
Source: Le Monde

Un vrai tournant : alors que la Chine voyait sa consommation d'énergie croître de 7 % par an depuis 2000 (et même 8 % en 2010), elle a fortement décéléré en 2012, avec un taux de croissance ramené à 4 %. C'est l'un des principaux enseignements du Bilan énergétique mondial 2012 publié mercredi 29 mai par Enerdata.

La consommation mondiale d'énergie en 7 chiffres clés

29 mai 2013
Source: Le Figaro

Elle a progressé moins que la croissance économique en 2012 mais les rejets de CO2 sont en hausse, selon Enerdata. Gaz de schiste, charbon, Chine, Europe, sept chiffres clés pour comprendre.

Source: Futura Sciences

La croissance de la demande énergétique et des émissions de CO2 des pays du G20 a été, selon Enerdata, de respectivement 2 % et 3 % en 2011. Ces résultats, nettement inférieurs à ceux de 2010, ont tout de même été littéralement dopés par la Chine et l’Inde.

Source: Libération

Le cabinet Enerdata publie les premières synthèses sur l'évolution de l'énergie et des émissions de gaz carbonique en 2011. Elles montrent que si la crise économique et les prix de l'énergie fossile contribuent à une contraction de la consommation des pays riches, les croissances chinoise et indienne continuent de hisser vers le haut les chiffres planétaires.

Source: CPDP

Faible croissance de la demande énergétique mondiale en 2011, d'après les données d'Enerdata. La croissance de la consommation d'énergie du G20 s'est réduite à 2 % en 2011.

Source: Mediapart

Scénario AMS Objectif, commandé par la Direction générale de l’énergie et du climat du ministère de l’industrie au bureau d’études Enerdata pour ses négociations à Bruxelles, en adoptant les coûts recensés par la Cour des comptes dans son rapport du 31 janvier dernier.

Source: Centre d'Analyse Stratégique

L’équipe Global Energy Forecasting d’Enerdata a été mandatée par le gouvernement français pour réaliser 4 scénarios couvrant toutes les énergies dans le cadre du « Rapport énergies 2050 ».

Source: Enerzine

Enerdata, le cabinet d'études et de conseil indépendant spécialisé dans le secteur de l'énergie a réalisé une petite étude sur le Charbon intitulé "Compétition de la Chine et de l'Inde autour des ressources en charbon".

Source: Libération

Du cabinet Enerdata de Grenoble, un autre avertissement vient d’être donné sur l’autre grand combustible fossile, le charbon. Une alerte fondée sur l’arrivée massive et violente de deux nouveaux importateurs de charbon sur le marché mondial : la Chine et l’Inde.

Source: Libération

Le charbon est en tête des émissions (44%), selon le bureau d’études Enerdata. Il sert surtout à générer de l’électricité (+ 7% en 2010). Le pétrole (36%) est en progression de plus de 4% par rapport à 2009. Le gaz naturel (20%) grimpe à toute allure (+ 8% en 2010).

Source: Les Echos

Chez nous, « le transport de fret se fait de plus en plus par la route », rappelle par exemple Bruno Lapillonne chez Enerdata. Ce dernier nuance toutefois le retard français, citant l'étude européenne Odyssee à laquelle il participe et selon laquelle notre pays est dans la moyenne européenne.

Source: Libération

La première place est occupée - avec 44% des émissions - par le charbon dont l’usage a augmenté de 6%, annonçait le cabinet Enerdata le 6 mai dernier. Un charbon qui, pour l’essentiel, sert à générer de l’électricité (plus 7% en 2010).

Source: Enerzine.com

Enerdata, la société d’information spécialisée dans l’industrie énergétique mondiale et le marché du carbone a analysé les tendances de la demande énergétique, à partir de ses données 2010.

Source: Libération

C'est le résultat principal de l'analyse des données mondiales de l'an dernier, publiée ce matin par la société Enerdata. Il confirme une prévision faite par des scientifiques dès novembre 2010.

Source: Actu-Environnement.com

Pour Bertrand Château, directeur d'Enerdata, "il est nécessaire d'agir simultanément sur l'ensemble des facteurs et les outils existant le permettent." Il s'agit, par exemple, de bien répartir les services publics, les domiciles, les espaces dédiés aux activités économiques et les lieux de loisirs.

Source: Journal de l'environnement

La mondialisation, une réalité ? Sauf, peut-être, pour le secteur de l’énergie.[..] Dans son rapport, le consultant met en exergue la dissymétrie entre la situation des pays les plus industrialisés et celle des grands émergents.

Source: Libération

Enerdata vient de publier les premières analyses globales de l'énergie en 2009. Chute des consommations d'énergie dans les pays industrialisés, hausse continue dans les pays émergents.

Source: Actu-Environnement.com

Si une contrainte carbone augmente le prix des matériaux de base (ciment, bois, verre, acier…) dont la production est émettrice de CO2, les stratégies de réduction des émissions pourraient malgré tout être favorables à ces industries. Explications.

Source: Actualités News Environnement

Annonce d’une baisse du prix du pétrole. Une opportunité pour la fiscalité environnementale.

Source: Fondation Robert Schuman

Article "L'Allemagne, la Russie et l'énergie" avec les données d'Enerdata (Fondation Robert Schuman)