Publications

Actualités énergie

Politiques et Règlementation

Le gouvernement indonésien prévoit de mettre en place un système expérimental d'échange de quotas d'émission avant la fin de 2020. Il inclurait la production d'électricité, la production de ciment, les engrais et la pâte à papier. Un projet de règlement pourrait être soumis à l'approbation du président en mars 2020. Après la phase pilote, le système d'échanges complet pourrait être lancé en 2024.

La Commission européenne a présenté le Green Deal européen, sa feuille de route politique visant à faire de la politique climatique la nouvelle stratégie de croissance de l'Union européenne et à rendre le continent neutre sur le plan climatique d'ici 2050. Le Green Deal européen couvre tous les secteurs de l'économie, notamment les transports, l'énergie, l'agriculture, le bâtiment et les industries telles que l'acier, le ciment, les technologies de l'information et des communications (TIC), les textiles et les produits chimiques.

L'Agence nationale de l'énergie électrique (ANEEL) et la Chambre de commerce de l'énergie électrique (CCEE) ont sélectionné 91 projets de production d'électricité d'une capacité totale de 2,98 GW lors de la vente aux enchères d'électricité A6, dédiée aux nouveaux projets énergétiques devant être mis en service dans 6 ans (à partir de janvier 2025). Cela représente un investissement total de 11,2 milliards de BRL (2,7 milliards de $US). Le prix moyen de l'achat s'élevait à 176,09 BRL/MWh (42,56 $US/MWh), soit une remise de 39,5 % sur le prix plafond.

Marchés de l’Énergie et du Climat

Selon le gouvernement indien, la capacité installée d'énergie renouvelable en Inde a franchi le seuil de 84 GW en décembre 2019 (84,4 GW), dont 37 280 MW d'éolien, 32 530 MW de solaire, 9 940 MW de biomasse et 4 650 MW de petite hydroélectricité. En outre, 36,7 GW supplémentaires sont déjà en cours d'installation (25 GW d'énergie solaire, 9,6 GW d'énergie éolienne, 1,4 GW d'énergie hybride éolienne-solaire et 550 MW de petites centrales hydroélectriques) et 29,6 GW font l'objet d'un appel d'offres (dont 25,8 GW d'énergie solaire et 2,2 GW d'énergie éolienne).

Selon le gestionnaire de réseau danois Energinet, l'éolien représentait 47 % de la consommation d'électricité domestique en 2019, dépassant le précédent record de 43 % en 2017. En 2018, le vent représentait 41 % de la demande d'électricité au Danemark. La mise en service du parc éolien offshore Horns Rev 3 de 407 MW au large de la côte ouest du Danemark, exploité par Vattenfall, en janvier 2019, a représenté une grande partie de la production d'électricité éolienne supplémentaire : le parc a atteint sa pleine capacité de production fin 2019, avec une production de 1,7 TWh/an.

Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a publié son "Rapport 2019 sur l'écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions", qui présente les émissions actuelles et futures estimées de gaz à effet de serre (GES) et souligne les mesures à prendre pour limiter l'augmentation de la température mondiale à 1,5°C, comme convenu dans l'Accord de Paris en 2015.

Infrastructure et Investissements

La Turquie et l'Azerbaïdjan ont officiellement inauguré l'interconnexion gazière du gazoduc Trans-Anatolian Natural Gas Pipeline (TANAP) pour un montant de 6,5 milliards de dollars américains. Le gazoduc de 1 850 km de long s'étend entre le district turc de Posof (province d'Ardahan) et la frontière grecque (Ipsala, dans la région d'Edirne). Conçu pour avoir une capacité initiale de 16 milliards de m3/an, le gazoduc TANAP est destiné à acheminer 6 milliards de m3/an de gaz vers le marché turc et 10 milliards de m3/an vers l'Europe.

Gazprom a commencé à remplir son gazoduc Power of Siberia vers la Chine, conformément à son calendrier (premières livraisons de gaz vers la Chine en décembre 2019). Le géant gazier russe démarre actuellement l'exploitation de son champ de Chayandinskoye en Yakoutie, en Sibérie, et poursuit la mise en service des principales installations du champ. Gazprom a terminé le forage de 176 puits de production de gaz et est prêt à remplir le gaz du champ Chayandinskoye dans le gazoduc Power of Siberia.

Prévisions

Selon le ministère russe de l'énergie, la modernisation de l'infrastructure énergétique du pays devrait coûter au moins 250 milliards de roubles (3,9 milliards de dollars américains) d'ici 2024, y compris le développement de son réseau de transport d'électricité avec l'ajout de 6 000 km de nouvelles lignes électriques et plus de 3 500 MVA de capacité de transformation.

Sociétés

L'Arabie Saoudite a annoncé son intention de coter sa compagnie pétrolière d'État Saudi Aramco à la bourse nationale, dans ce qui pourrait être l'une des plus importantes introductions historiques. L'introduction en bourse serait scindée en deux tranches, l'une pour les investisseurs institutionnels et l'autre pour les investisseurs individuels ; les investisseurs saoudiens et nationaux seraient éligibles à des actions gratuites (jusqu'à 100 actions gratuites pour 10 actions attribuées). Le calendrier de l'opération et le volume des actions à coter n'ont pas été précisés.