Publications

Actualités énergie

Politiques et Règlementation

Dans le cadre d'un programme de réforme mené par le Fonds monétaire international (FMI), le gouvernement égyptien a décidé de mettre fin aux subventions sur la plupart des carburants à la mi-juin 2019. Le pays s'est engagé à recouvrer la totalité des coûts d'ici la fin de 2018-2019 pour tous les produits pétroliers, à l'exception du gaz de pétrole liquéfié (GPL) et du fioul utilisés dans les boulangeries et pour la production d'électricité, qui ne seront pas affectés.

Le Parlement européen a approuvé de nouvelles normes d'émission de CO2 pour les voitures et camionnettes neuves dans l'UE pour la période 2021-2030, conformément à la politique européenne de décarbonation et aux plans de modernisation du secteur de la mobilité dans l'UE. Les émissions des voitures neuves devront être inférieures de 37,5 % et celles des camions neufs de 31 % par rapport à 2021.

L’Allemagne a acté l’arrêt de l’exploitation de la mine de Bottrop, sa toute dernière mine de charbon, à la fin du mois de décembre 2018. Cette fermeture intervient onze ans après la décision du gouvernement, en 2007, de supprimer progressivement les subventions octroyées à ce secteur et de mettre fin à l’exploitation des toutes dernières mines de charbon du pays au plus tard en 2018.

La Commission européenne a publié un document de stratégie à long terme dans lequel elle explique pourquoi l'Union européenne devrait atteindre la neutralité climatique à l'horizon 2050 et confirme son engagement à mener l'action mondiale contre le climat. La stratégie proposée ne vise pas à modifier les objectifs actuels à l'horizon 2030, mais à orienter la future politique énergétique.

Marchés de l’Énergie

Selon l'Agence Internationale de l'énergie (EIA), la production d'énergie renouvelable aux États-Unis a atteint un nouveau record de 742 TWh en 2018, soit près du double de la quantité produite en 2008 (382 TWh). Au total, 17,6 % de la production d'électricité américaine provenait des énergies renouvelables en 2018 et l'augmentation de 90% sur la période 2008-2018 provient des centrales éoliennes et solaires, la capacité hydroélectrique conventionnelle étant restée relativement stable (+2% depuis 2008 pour atteindre 292 TWh en 2018, soit 6,9 % du mix électrique américain).