Publications

Alors que l'OPEP+ maintient les ajustements de production de pétrole brut, les États-Unis débloqueront 180 mbl.

4 avr 2022

L'OPEP+ a décidé de maintenir son ajustement progressif de la production de pétrole brut, considérant que les variations actuelles des prix étaient dues aux évolutions géopolitiques plutôt qu'à des raisons structurelles. Par conséquent, elle continuera d'augmenter sa production globale mensuelle de 0,4 mb/j pour les mois d'avril et mai 2022, jusqu'à la suppression progressive de l'ajustement de la production de 5,8 mb/j. En mai 2022, l'Arabie saoudite et la Russie devraient produire plus de 10,5 mb/j chacune ; la production de l'OPEP 10 devrait atteindre 25,6 mb/j, celle des producteurs non OPEP 16,5 mb/j, et la production de l'OPEP+ devrait être de 42,1 mb/j en moyenne. L'OPEP+ a décidé de ne plus réduire la production, prévue initialement par - 5,8 mb/j, et augmente depuis août 2021 son objectif de production chaque mois de 400 000 bbl/j.

Parallèlement, l'administration américaine a décidé d'augmenter la production nationale de pétrole brut de 1 mb/j en 2022 et de près de 0,7 mb/j en 2023. Pour inciter les compagnies pétrolières à participer à l'augmentation de la production, et pas seulement à profiter de la hausse des prix, une taxe sera mise en place sur les puits de pétrole loués mais non-utilisés depuis plusieurs années. De plus, les États-Unis débloqueront 1 Mb/j supplémentaire de réserve de pétrole chaque jour pendant les six prochains mois ; les 180 Mb/j débloqués équivalent à environ deux jours de consommation mondiale. Les revenus de cette opération seront utilisés pour réapprovisionner la réserve stratégique de pétrole des États-Unis dans les années à venir.

Vous souhaitez recevoir notre lettre d'information quotidienne ? Inscrivez-vous ici


Vous recherchez une source de données énergétiques complète, et la plus à jour du marché ainsi que des information sur les émissions de CO2 ?

Alors le service Global Energy & CO2 data est fait pour vous! Nous fournissons une couverture mondiale des marchés du pétrole, du gaz, du charbon et de l’énergie ainsi qu’un aperçu détaillé de l’offre et de la demande nationales avec des données annuelles remontant à 1970.

Cette base de données sur l'énergie exploite plus de 200 sources de données officielles, qui sont traitées par nos analystes afin de fournir des ensembles de données parfaitement harmonisés et mis à jour tous les mois.