Publications

L'UE ne parvient pas à adopter l'objectif de neutralité carbone à l'horizon 2050

24 juin 2019

Suite au refus de la République tchèque, de l'Estonie, de la Hongrie et de la Pologne de fixer une date pour atteindre l'objectif zéro émissions nettes, le Conseil européen n'est pas parvenu à un accord historique sur la neutralité carbone à l'horizon 2050. Les quatre pays sont tous dépendants de la production d'énergie thermique (60% du mix énergétique de la République tchèque en 2018, 89% pour la Pologne, 94% pour l'Estonie et 47% pour la Hongrie, où le nucléaire compte pour 49% supplémentaires). S'engager à sortir progressivement de la production thermique d'ici 2050 représenterait un changement majeur dans leur mix énergétique et des investissements importants. La Pologne a rejeté tout plan de neutralité carbone d'ici 2050 avant une "analyse approfondie" des coûts. Au lieu d'un accord, une note a été ajoutée dans la déclaration finale du sommet européen et précise que "pour une grande majorité des États membres, la neutralité climatique doit être atteinte d'ici 2050". Les négociations pourraient reprendre en octobre 2019.

En juin 2019, la Commission européenne a dévoilé les résultats d'une évaluation portant sur les projets des États membres visant à mettre en œuvre les objectifs et les contributions de l'Union Européenne en matière d'efficacité énergétique et a souligné la nécessité d'un renforcement collectif des ambitions. Elle a annoncé que ces projets seraient insuffisants en matière d'énergies renouvelables : l'écart pourrait atteindre 1,6 point de pourcentage pour les énergies renouvelables et 6,2 points de pourcentage pour l'efficacité énergétique (si l'on considère la consommation d'énergie primaire) ou 6 points de pourcentage (si l'on considère la consommation énergétique finale).

Inscrivez-vous pour recevoir notre lettre d'information quotidienne


Vous recherchez une source de données énergétiques complète, et la plus à jour du marché ainsi que des information sur les émissions de CO2 ?

Alors le service Global Energy & CO2 data est fait pour vous! Nous fournissons une couverture mondiale des marchés du pétrole, du gaz, du charbon et de l’énergie ainsi qu’un aperçu détaillé de l’offre et de la demande nationales avec des données annuelles remontant à 1970.

Cette base de données sur l'énergie exploite plus de 200 sources de données officielles, qui sont traitées par nos analystes afin de fournir des ensembles de données parfaitement harmonisés et mis à jour tous les mois.