Publications

Le Sénat américain vote une loi de réduction de l'inflation pour lutter contre le changement climatique

9 aoû 2022

Le Sénat américain a adopté la loi sur la réduction de l'inflation de 2022, qui prévoit l'affectation de 369 milliards d'US dollars dans des programmes de sécurité énergétique et de lutte contre le changement climatique au cours des dix prochaines années. Les investissements cumulés pourraient permettre aux États-Unis une réduction d'environ 40 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) d'ici à 2030 par rapport aux niveaux de 2005. Le projet de loi va maintenant être envoyé à la Chambre des représentants, où il devrait être approuvé d'ici à la fin de la semaine. Le texte sera ensuite signé comme loi par la Maison Blanche.

Le projet de loi prévoit des crédits d'impôt et des subventions pour réduire les émissions provenant de la production d'électricité, des transports, de la production industrielle, des bâtiments et de l'agriculture. Il comprend 30 milliards de dollars de subventions et de prêts ciblés pour les services publiques et les compagnies d'électricité pour accélérer la transition vers une électricité propre, une enveloppe de 27 milliards de dollars pour déployer des technologies réduisant les émissions, et un programme de réduction d'émissions de méthane limitant les fuites provenant de la production et de la distribution de gaz naturel.  Le projet de loi prévoit également  60 milliards de dollars pour inciter à la production d'énergie propre dans le pays, notamment des crédits d'impôt pour favoriser la fabrication américaine de panneaux solaires, d'éoliennes, de batteries et la transformation des minéraux critiques. Le projet de loi exigerait aussi que le ministère de l'Intérieur rétablisse le forage pétrolier dans le golfe du Mexique. De plus, il prévoit une série d'incitations pour les consommateurs pour réduire les factures d'énergie et des services publics. Il s'agit d'incitations directes à l'achat d'appareils électriques et économes en énergie, de véhicules propres et de panneaux solaires sur les toitures, ainsi que pour l'investissement dans l'amélioration de l'efficacité énergétique des habitations.

En avril 2021, le gouvernement s'est engagé à réduire les émissions de GES du pays en 2030 de 50 à 52 % par rapport aux niveaux de 2005. Les États-Unis visent également la neutralité carbone d'ici à 2050. Selon l'EPA (Environmental Protection Agency), les émissions américaines de GES (y compris l'UTCF) ont diminué de 11 % en 2020 pour atteindre 5 222 MtCO2eq, soit 21 % de moins que les niveaux de 2005. Cette baisse vient de la diminution de 11 % des émissions de CO2 par la combustion d'énergies fossiles, principalement due à une chute de 13 % des émissions du secteur des transports grâce à la diminution de la demande avec la pandémie de COVID-19. De plus, les émissions du secteur de l'électricité ont réduit de 10 %, reflétant à la fois une légère baisse de la demande due à la pandémie et un abandon du charbon au profit du gaz naturel et des énergies renouvelables.

Vous souhaitez recevoir notre lettre d'information quotidienne ? Inscrivez-vous ici


Global Energy Research vous intéresse ?

Ce service d'information en ligne d'Enerdata propose des rapports actualisés dans plus de 110 pays. Ces rapports comprennent des données et des analyses de marché essentielles, ainsi qu'un flux d'actualités quotidien, organisé par nos analystes énergétiques, sur les marchés du pétrole, du gaz, du charbon et de l'électricité.

Cet outil convivial vous donne l'essentiel sur les marchés nationaux de votre secteur, y compris la structure du marché, l'organisation, les acteurs, les projets et les perspectives commerciales.